lundi, 22 mai 2017
A+ R A-

La politique

Inscrire l'enfant au coeur de notre action

Le comité directeur Usep élu en avril dernier pour un mandat de quatre ans a travaillé sur les orientations devant guider l’action de l’Usep sur la période 2008-2012. Voici l’engagement voté en assemblée générale, le 19 septembre 2008 à Paris.

Inscrire notre projet d’éducation par le sport, c’est d’abord inscrire l’Enfant au coeur de notre action. Nos responsabilités sont grandes et le devoir de réussite doit nous animer.

Notre histoire est celle de l’éducation populaire, celle qui permet à des acteurs, pris dans leurs singularités, leur diversité, de pouvoir progresser en se rencontrant, en vivant un projet librement construit, un projet sportif en ce qui nous concerne, pour les millions d’enfants des écoles publiques dans le champ d’activité qui est le nôtre, conformément à notre mission de service public.

Née de la Ligue de l’Enseignement, l’USEP entend être active, réfléchie et prospective, s’appuyant sur un savoir-faire reconnu, mais toujours à parfaire, et contribuer ainsi à ce grand projet humaniste et laïque. L’avenir restant toujours à construire, il nous faut nous appuyer sur un cadre de travail clair et explicite. Ainsi, notre action s’inscrit selon :

• une visée idéologique : l’éducation par le sport ;

• un lieu d’évolution : l’École Publique et sa périphérie ;

• un champ disciplinaire de référence : l’Éducation Physique et Sportive ;

• des pratiques diversifiées : les Activités Physiques et Sportives ;

• un moyen privilégié : la vie associative.

L’expérience vécue et le regard sur l’avenir que nous avons le devoir de prendre en compte nous font poser trois défis à relever au cours des toutes prochaines années :

• un défi éducatif : que ce soit en action sur la base de ce que nous entendons représenter, ou en réaction face à de trop nombreux constats liés à l’actualité, nous prétendons que la base éducative est devenue incontournable, en général

et dans le sport en particulier ; • un défi institutionnel : tout doit être mis en oeuvre pour que l’USEP soit un acteur connu, reconnu, porteur, non seulement de valeurs liées à l’humanisme qui nous caractérise, mais aussi de positions, de productions, dignes de ce que nous prétendons être ;

• un défi économique : le contexte sociétal difficile dans lequel nous vivons autant que la décentralisation grandissante nous obligent, pour atteindre nos objectifs, à diversifier notre action, nous ouvrir à d’autres acteurs, porteurs eux aussi, dans les champs qui sont les leurs, de capacités et de compétences avec lesquelles nous pouvons nous associer.

L’ambition générale n’est pas des moindres et demande une mobilisation de tous les acteurs de notre réseau comme de tous les niveaux de la structure. Mais cela ne peut suffire : il nous faut élargir de manière significative notre base agissante, ne serait-ce que par les changements importants de l’organisation de l’Ecole, entrevus ces derniers temps et sans doute appelés à s’accentuer dans un tout proche avenir.

Le projet pour la mandature qui s’ouvre se veut réaliste et ambitieux. L’idéal n’y est pas absent, loin s’en faut. Les choix opérés nous semblent correspondre aux forces de notre mouvement tout en faisant référence à un potentiel à gagner, au-delà de nos frontières actuelles.

Un peu de terrain gagné, c’est un peu plus d’action au service des Enfants. Avec cette ambition, le progrès est à portée de main… même si l’idéal est encore un peu plus loin. Qu’importe puisque nous avons la volonté d’avancer… ensemble ! ?

LE COMITÉ DIRECTEUR NATIONAL

 

 

 

Submit to FacebookSubmit to Twitter